Profil de consommation électrique du lave-vaisselle

Un lave-vaisselle consomme principalement de l’énergie (et nécessite beaucoup de puissance) pour chauffer l’eau de lavage et de rinçage.

Pour plus d’informations sur le profils de consommation, voyez l’article concernant le réfrigérateur. Le lave-vaisselle que nous allons mesurer est un modèle de classe énergétique supérieure acheté en 2010.

Image intro

Nous avons mesuré la puissance absorbée par le lave-vaisselle avec un programme « quotidien », auquel nous avons appliqué l’option d’économie d’énergie qui diminue la consommation d’environ 10%. Dans ces conditions, le fabricant prévoit une consommation de moins de 1 kWh par programme de lavage.

Profil de consommation

Dans le graphique ci-dessous, l’axe horizontal indique le temps qui s’écoule et l’axe vertical indique la puissance électrique absorbée par le lave-vaisselle :

Profil lave-vaisselle

Nous constatons que le programme qui dure environ 1 heures et 15 minutes est découpé en plusieurs phases que nous avons représentées par les lettres A, B, C, D et E :

A. Le lave-vaisselle enclenche sa pompe qui provoque la mise en mouvement des peignes rotatifs, ceci pour effectuer un premier lavage. Il s’agit d’un prélavage puisque l’eau n’a pas encore été chauffée.

B. Tout en continuant la rotation des peignes, l’eau est chauffée à 50°C par une résistance électrique.

C. Le chauffage de l’eau étant terminé, le lave-vaisselle éteint la résistance électrique mais poursuit le pompage de l’eau. La suite du lavage se fera donc avec de l’eau chaude, qui refroidira progressivement.

D. Une fois la vaisselle bien lavée, la machine procède au rinçage avec de l’eau chaude. À nouveau, la résistance électrique est sollicitée pour chauffer l’eau de rinçage. Elle est cette fois chauffée à 65°C.

E. Lorsque le rinçage est terminé et après une pause permettant l’égouttage, l’eau résiduelle est pompée hors de la machine et le programme est terminé.

Puissance requise et énergie consommée

Maintenant que nous avons bien compris la séquence du programme de lavage, nous allons étudier le détail des puissances requises et de l’énergie consommée par chaque phase.

Voici le détail des consommations :

A. Lorsque le lave-vaisselle enclenche sa pompe, il nécessite une moyenne de 120 watts pour l’alimenter.

B. Le chauffage de l’eau demande une puissance de 1920 watts auxquels il faut ajouter la puissance de la pompe qui continue de fonctionner (180 watts), ce qui représente une moyenne de 2100 watts. Cette puissance est requise pendant 14 minutes et 30 secondes environ, ce qui correspond à une énergie de 508 Wh.

C. La pompe continue à fonctionner (180 watts) pour continuer à laver pendant encore un peu plus de 20 minutes.

D. La résistance électrique est à nouveau mise en fonction en parallèle de la pompe, qui nécessitent conjointement 2100 watts.

E. Au repos, le lave-vaisselle ne consomme pratiquement rien, exceptés 12 watts pendant 15 secondes pour la pompe.

Connecter le lave-vaisselle au réseau d’eau chaude ?

Étant-donné la grande quantité d’énergie – et la puissance – nécessaire pour chauffer l’eau, on peut légitimement se demander s’il faudrait connecter le lave-vaisselle sur la distribution d’eau chaude. Cela permet dans bien des cas de pour pouvoir bénéficier d’une énergie plus propre que le chauffage électrique intégré au lave-vaisselle.

L’idée est bonne, mais la pratique montre que ce n’est pas si simple.

Le programme « quotidien » de ce lave-vaisselle utilise 10 à 14 litres d’eau chaude en un peu plus d’une heure. Ces 10 à 14 litres ne sont toutefois pas tous requis au même moment : le lave-vaisselle utilise de l’eau pour le prélavage, puis il pompera à nouveau quelques litres pour le lavage, avant de terminer avec une ou plusieurs itérations de rinçage. Le temps entre ces différentes étapes pouvant être assez long (quelques dizaines de minutes), l’eau à priori chaude située dans la conduite d’amenée aura le temps de se refroidir avant la prochaine étape. Ceci est valable même si le tuyau est isolé selon les normes. Le lave-vaisselle devra réchauffer cette eau désormais froide à l’aide de son corps de chauffe électrique. Une telle configuration n’est donc efficace que si l’eau fournie au lave-vaisselle n’a pas le temps de refroidir dans les conduites.

On peut atteindre ce but de deux manières :

  • optimiser la longueur des conduites, éventuellement en agençant la cuisine différemment ou en positionnant judicieusement le local technique dans le cas d’un bâtiment neuf ;
  • optimiser la section des conduites pour que la quantité d’eau stockée soit réduite au minimum.

Une réflexion, une planification et des calculs sont nécessaires pour s’assurer que le lave-vaisselle est connecté de manière efficiente. Notons que certains lave-vaisselle modernes sont capables de détecter si l’eau est froide ou chaude. Si l’eau qui arrive est encore froide (eau restant dans les conduites), le lave-vaisselle procédera à un prélavage avec cette eau là, avant de poursuivre avec un lavage à l’eau chaude.

Si l’on dispose d’une installation solaire, on utilisera bien-sûr le lave-vaisselle lorsque l’énergie du soleil est disponible !

Conclusion

Comme pour le lave-linge, nous constatons que le gros de la consommation est le fait de la résistance électrique de chauffage de l’eau.

Le lave-vaisselle requière 2100 watts pendant la phase durant laquelle il chauffe l’eau et moins de 180 watts le reste du temps.

Quelques conseils pour bien utiliser son lave-vaisselle

Pour diminuer la consommation d’énergie et le bruit, il convient de respecter quelques règles :

  • Utiliser le programme le plus économique.
  • Bien disposer les couverts dans le lave-vaisselle.
  • Nettoyer régulièrement les filtres et les peignes de lavage.
Mentions légales

Malgré la grande attention portée à la justesse des informations diffusées sur ce site internet, Ecorise ne peut endosser aucune responsabilité quant à la fidélité, à l’exactitude, à l’actualité, à la fiabilité et à l’intégralité de ces informations.

Ecorise se réserve expressément le droit de modifier ou supprimer tout ou partie du contenu de ce site ou d’en suspendre temporairement la diffusion, et ce à tout moment et sans préavis.

Ecorise ne saurait être tenu pour responsable des dommages matériels ou immatériels qui pourraient être causés par l’accès aux informations diffusées ou par leur utilisation ou non-utilisation, ou par des problèmes techniques.

Contactez-nous

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais

Not readable? Change text. captcha txt